slogan - fil conducteur d'une Com'responsable

Empathie, graphiste maîtrise!

13/11/2017

Savoir se mettre dans la peau du client est essentiel dans le job du graphiste, cette faculté est développée généralement par l'écoute et l'attention, mais quand on a un surdosage d'empathie, c'est tous nos sens qui sont à l'affut. On se met véritablement "dans la peau du client".

Bien évidemment, il faut que le client soit prêt à faire la "connexion" avec vous, s'il ne dévoile pas son jeu, il va fausser les pistes.

Par expérience, vous ne me contredirez sans doute pas, les clients les plus empressés, sont souvent ceux dont l'idée est la moins précise, ils veulent un projet et vous avez "carte blanche".

Ça commence mal ! Le graphiste se dit : "génial !", mais dès qu'il se met à la tâche, les questions fusent dans tous les sens et comme tout est possible : Quelle direction prendre ?

Quand on est dans l'empathie, on se laisse littéralement partir dans le flux que le client vous renvoie et si le client ne dévoile pas les bonnes cartes, voilà le projet sans fin qui commence. On fait des projets dans tous les styles et plus on développe et plus le client s'y perd. Simplement par ce qu'il ne sait pas ce qu'il veut.

Très vite, je me suis rendue compte de ce problème et j'ai établi en 2001 un modèle de fiche à compléter par le client pour mieux cibler ses attentes et optimiser le temps.

J'ai continué à utiliser ce questionnaire et il s'est avéré très efficace, il me permet de mieux cibler le profil du client. Rien de sorcier, des questions simples qui permettent au client de définir, en amont du projet, ses envies, ses besoins, les contraintes imposées.

J'avoue que parfois, il m'arrive d'oublier de fournir cette fiche et je peux vous assurer que je m'en mords les doigts !

Car une idée doit être précisée avant d'être développée graphiquement. J'amène le client à réfléchir et à dresser les piliers qui vont structurer son projet.

Du coup rencontrer le client n'est plus une nécessité, plus de soucis d'horaire, sauf cas exceptionnel,

mes contacts se font par e-mail et téléphone. Pratique quand on travaille en bonne partie après journée !

C'est certain, rencontrer le client en personne amène une convivialité, mais cela n'est pas primordial. Le but premier est de satisfaire le client et optimiser son temps c'est lui faire aussi gagner de l'argent ! Un résultat gagnant pour les deux parties !