Fil conducteur d'une Com'responsable

Un Marché de Noël Belge "virtuel & durable"

06/11/2020

background

« ON NE RÉUSSIT PAS SANS ESSAYER ET SANS PRENDRE DE RISQUE"

Voilà une citation qui me va comme un gant aujourd’hui.

Je pense que je prends goût à mes « sorties de confort ». De 1998 à 2017, j’ai travaillé pour les entreprises, déployé toute mon énergie pour finalement aboutir à une répétition d’épuisements et de frustrations face à l’incompréhension de mes employeurs. Finalement, j’étais comme un hamster dans sa roue.

En 2017, j’ai eu un éclair de lucidité, j’ai tout risqué et j’ai tout gagné !

J’ai pris le chemin de l’aventure, comme un funambule, j’ai appris à faire confiance en mes gestes, repris conscience de mes idées, apprivoisé mes qualités et pas à pas j’ai retrouvé MON équilibre.

Puis le Covid s’est invité au moment ou j’étais prête à lancer la fusée.

Mais j’ai plus d’un tour dans mon sac, ma motivation, mon énergie toute juste retrouvée, je ne pouvais l’abandonner au néant.

J’ai canalisé ma « colère » en la déposant sur le papier, mes traits ont pris corps, ont donné vie à un élan de générosité. J’ai lancé un premier défi « 4 semaines/ 4 dessins » pour soutenir les acteurs locaux à Impact positif, les généreux remerciements m’ont motivé pour lancer le site cestpresdechezvous.be. Depuis j’ai lancé « Charger la hotte du Grand Saint de produits Locaux ».

Et en cette veille de fêtes de fin d’année, la baisse de moral perçue au tour de moi, face à l’annonce d’un confinement, m’a donné un nouvel élan d’énergie. Et si je lançais un marché de Noël virtuel ?

Je me rendais justement sur Bruxelles pour rencontrer d’autres entrepreneurs engagés pour une transition durable : toile.io, Tess h. et l’équipe Lokado. Ma motivation les a séduit et leur soutien m’a donné des ailes. Marc Coët a proposé de mettre son interface web à ma disposition, une petite formation virtuelle et me voilà les mains dans le cambouis, Tess Hadri m’apporte son expérience avec l’outil et avec l’équipe Lokado, nous avons entamé un autre objectif, mais chuuut… bientôt la surprise !!!

Pas évident de monter une équipe à distance, quand on s’est rencontré une seule fois, en veille de confinement. Mais on s’accroche, c’est une riche expérience humaine, on en sortira tous grandit !

Ce Marché de Noël « virtuel & durable », j’y crois comme « vert » !

Il faut semer de l’espoir, c’est ça la résilience, rebondir face à l’obstacle ! Et je reste persuadée que c’est collectivement qu’on pourra faire changer les choses.

Certes, ce ne sera pas parfait, il faut s’en faire une raison, c’est même le plus gros des obstacles. Transgresser ses idées limitantes c’est devenu mon moteur. Mais accepter que les autres ne les dépassent pas, ça devient terriblement frustrant pour moi.

Extra-terrestre, je le suis et je sens que plus je me « nourris » de ma différence, plus je me sent « différente » et perçue comme tel et je sens vraiment un fossé avec les autres. Mon énergie débordante semble les perturber et faire ressortir une incompréhension, une frustration chez eux que je n’arrive pas à comprendre. Ça semble si simple pour moi comme la citation ci-dessus. Il suffit d’oser, pourquoi moi j’y arrive ? Par ce que je m’en donne les moyens, j’ai les mêmes peurs, les mêmes angoisses, ça me donne des sueurs froides, mais je le fais quand même et je prends le risque de l’imperfection. J’ai toujours dit que je ferais du parapente et bien voilà, prendre de la hauteur et sauter dans le vide, je le fais tous les jours !!

Vous aussi vous avez un projet inspirant ?
Evaluation de l'empreinte environnementale de cette page (eco-index) :
A
( 1,46 gCO2e - 2.19 cl eau )